Céline Gormally, l’artiste des Dolomies

By 25 janvier 2015Non classé

Domaine les DolomiesLes Avinturiers ont récemment eu le privilège d’accueillir la famille Gormally (Céline et Steve) qui est à la tête du Domaine Les Dolomies depuis 2008 à Passenans dans le Jura. Cette étoile montante de la région nous a rejoint l’espace d’une soirée pour nous faire découvrir la gamme complète du domaine, avec entre autres trois cuvées parcellaires à base de Chardonnay, une cuvée de Savagnin ouillé ainsi que quelques spécialités très originales… Un domaine à suivre de très près, mais tout en gardant le secret !

 

Céline Gormally - Domaine les DolomiesUne fois de plus les Avinturiers créent la sensation ! En ce début d’année nous avons eu la chance de (re)découvrir les vins du Domaine des Dolomies, une étoile montante des vins du Jura. Vous vous souvenez peut-être de ma dernière virée à Lons-le-Saunier à l’occasion du 1er concours mondial du Savagnin (voir par ailleurs). A l’issue de cette journée, Jean-Michel et moi nous étions arrêtés chez Céline Gormally pour y goûter son dernier millésime. Et bien ce soir Céline et son mari Steve nous ont fait l’honneur de leur présence pour nous présenter l’histoire des Dolomies, ce petit domaine crée en 2008 qui tient son nom de cette roche calcaire magnésienne. Céline Gormally est une battante, une vraie convaincue de la beauté des vins de cette région. Et elle a bénéficié de l’aide de Terre de Liens (lien ici) à ses débuts pour acquérir des vignes. Après plusieurs années de travail à la vigne dans le plus pur respect de la nature, elle commence peu à peu à commercialiser son vin. Aujourd’hui le domaine couvre environ 4ha, tous cultivés en biodynamie (ou en conversion) et croit en la force de chacune de ses parcelles, mises en bouteilles séparément. Cette persévérance est une force et permet à Céline de développer son patrimoine de vignes, comme cette nouvelle parcelle de 55a de Savagnin à Château-Châlon. Steve l’a récemment rejoint au domaine en tant que conjoint collaborateur afin de poursuivre la croissance de l’activité

En Novelin 2013 - Les DolomiesEn cette soirée Céline et Steve ont fait le déplacement avec leur petite fille au regard aussi pétillant que celui de sa mère. Ils nous ont fait le plaisir de proposer les vins issus du millésime 2013, une année difficile à la météo capricieuse et aux rendements ridicules. Tout d’abord trois Chardonnay nous sont servis : ils composent la majorité du volume de l’exploitation. Le Côtes du Jura « En Novelin » 2013 provient de vignes de 45 ans sur un sol argilo-calcaire léger ainsi que de rendements plus importants que les deux vins suivants (toutes proportions gardées puisque nous sommes à 20-25hL/ha !). Mis en bouteille en novembre 2014, comme toute la gamme, il offre un nez déjà assez ouvert qui fait la part belle aux fruits jaunes, à la pomme fraîche ainsi qu’une fine touche de noisette. La bouche offre un beau volume qui est contrebalancé par une grande acidité, témoin d’une année 2013 plutôt fraîche. En résulte un ensemble tendu et à la finale salivante et poivrée qui sera prêt à boire avant les deux vins suivants…

Les Combes 2013 - Les DolomiesLe Côtes du Jura « Les Boutonniers » 2013 est lui aussi issu de sols argilo-calcaires assez proches au cru En Novelin goûté précédemment. La vigne a produit de gros grains mais des quantités plus limités. Le nez présente une légère réduction à ce stade mais l’on sent d’emblée un ensemble beurré, floral et rehaussé par les fruits blancs. Concentré au palais, il se montre encore un peu fermé et ne demande qu’à s’épanouir à l’aération. Son volume de bouche est présent : ce vin a du corps mais aussi de la longueur ! L’évolution de ce cru est plus minérale, plus profonde et toujours avec cette touche d’épices.
Enfin le Côtes du Jura « Les Combes » 2013 provient de marnes rouges froides et humides. Cette vigne de 75 ans, achetée à l’origine avec l’aide de l’association Terre de Liens, ne produit aujourd’hui plus que des rendements très faibles, aux alentours de 15hL/ha ! Complexe quoiqu’encore fermé, il présente en bouche une structure impressionnante de puissance qui demandera beaucoup de temps pour se faire. On ressent d’emblée la profondeur vertigineuse et la matière de ce Chardonnay mûr et muni d’une acidité fine et divine. Superbe vin qui défiera les années… et quelques grands blancs bourguignons !

Le Domaine des Dolomies ne propose que très peu de Savagnin mais travaille activement pour acheter d’autres parcelles de ce cépage emblématique de la région. Le Côtes du Jura « Saint Loth » 2013 est un Savagnin ouillé au joli nez de fruit blanc, de pomme et de safran. Encore marqué par son élevage, il propose d’ores et déjà une fine pointe minérale rafraîchissante. La bouche chaleureuse, encore marquée par l’élevage, brille par sa matière mais aussi par son tranchant, comme tous les vins dégustés jusqu’alors. C’est tout simplement un régal sur une tranche de volaille en sauce comme nous avons eu la chance de goûter ce soir ! Merci à Gilles Reeb pour cette accord simple mais si réussi.

Les trois derniers vins de la gamme sont originaux. Ils sont la preuve de l’audace de Céline à se réinventer et à faire valoir la diversité de sa région. Tout d’abord le Vin de France pétillant « On s’en pète » est un vin effervescent à base de Gamay produit selon la méthode Cerdan. La rhubarbe, la fraise et le bonbon s’exhalent au nez et précèdent une bouche friande, de belle tenue qui reprend ces accents fruités primaires. De belle longueur ce « Pet’ Nat' », curieux pour certains, se dégustera cet été comme une bonne bière en coinçant la bulle dans votre jardin…

Délicatesse - Les Dolomies

Le Vin de France « Délicatesse » est une vin passerillé qui ne peut malheureusement pas prétendre à l’appellation Vin de Paille en raison de son assemblage. Les raisins, une fois récoltés à parfaite maturité, sont déposés sur des clayettes en paille avant d’être pressés quelques mois plus tard… Là, le grain perd peu à peu son jus (qui s’évapore) et se concentre en sucre. Plein de cépages entrent dans cette sélection, même l’Enfariné, ce raisin rouge à chair blanche typique du Jura et qui se caractérise par sa forte acidité. Vous avez découvert sur ce blog « Sul Q » de Jean-François Ganevat ou encore « Spirale » de Stéphane Tissot, et bien « Délicatesse » est de la même veine que ses compères avec un nez complexe et mûr qui fait la part belle à la tomate séchée, au piment avant de s’ouvrir sur la confiture (de coing, d’églantine) mais aussi la pâte de fruit et la noix fraîche. La bouche prend des accents miellés puis de fruit confit tout en gardant une trame fraîche et digeste. La concentration du vin est évidente, sa complexité aussi grâce à des notes de tabac, de noix et de bois noble qui enrobent l’ensemble. Un régal, tout simplement !

Nous terminons par le Macvin du Jura du Domaine des Dolomies. Ce vin typique de la région est fait à base de moût de raisin (aux 2/3) et complété de marc pour en faire un vin muté. Bien frais au nez, avec des arômes de pêche blanche, de poire et de coing, il se montre plutôt dynamique au palais malgré un niveau d’alcool important. Je n’ai pas l’habitude de boire du Macvin, et je dois avouer que ça n’est pas mon dada, mais celui se révèle finement fruité et frais.

 

En somme nous avons eu la chance de passer en revue la gamme complète des vins blancs du Domaine des Dolomies en présence de Céline et Steve Gormally. La beauté des Chardonnay est sans équivoque avec une série de trois terroirs au caractère bien trempé : En Novelin pour le plaisir, les Boutonniers pour la garde et Les Combes pour la force monacale de ce terroir froid. Le domaine propose aussi quelques cuvées magnifiques de vin rouge, à base de Pinot Noir, de Poulsard et de Trousseau mais là, pas la peine de rêver : les quantités sont tellement faibles que sels les allocataires en reçoivent (comme l’illustre Restaurant Noma à Copenhague par exemple)… Il faut dire que le mot s’est passé très vite et que le Domaine des Dolomies figure sans doute aujourd’hui dans le peloton de tête des meilleures propriétés du Jura. A force de passion, à force de conviction, Céline Gormally s’est faite un nom. Nous ne pouvons que l’encourager à poursuivre son oeuvre d’artiste.

Les Dolomies, rue de l’asile, F-39230 Passenans
Tél.: 03 84 44 98 25, contact@les-dolomies.com

In vino veritas