Château Lagrange 1989

By 25 septembre 2009Non classé

Au détour d’une visite courtoise chez Marthe et Paul, j’ai eu le plaisir de goûter un Mâcon-Loché 2006 « Les Chênes » du Domaine Céline & Vincent Tripoz, en apéritif avant Château Lagrange 1989, 3è Cru Classé de Saint-Julien. Un bien beau cadeau pour un jeudi soir…


Je rentre fatigué de ma journée entre amis à Europa Park, mais j’avais encore pour mission de délivrer un colis à Marthe et Paul depuis plus d’une semaine maintenant… Il est plus de 20h quand je sonne à leur porte. Leur accueil est toujours aussi chaleureux, Marthe s’affaire d’ailleurs pour me préparer des petites choses à grignoter. Paul me propose de boire un coup et m’offre le dernier verre de son Mâcon-Loché 2006 « Les Chênes » du Domaine Céline & Vincent Tripoz, un de ses vins de réserve qu’il achète directement au domaine. Ce domaine, parlons-en justement car il officie depuis 2001 en agriculture biologique et a été certifié Demeter pour la première fois pour ce millésime 2006. En résulte un vin globalement fin et harmonieux, avec une trame acide vive mais un corps léger. Un vin très subtil au final qui gagne a être carafé pour en tirer tout le potentiel. Bientôt à maturité avec une garde prévisible de 5-7 ans.

Château Lagrange 1989, Château Lagrange, 3è Cru Classé de Saint-Julien, Grand Cru Classé de Saint-Julien, Grand Cru Classé, Saint-Julien, Médoc, vin de BordeauxLa discussion se prolonge sur des thèmes divers et variés si bien que le temps passe bien vite. C’est alors que Paul me demande au final si je prendrais encore une bière ou autre chose. Après un cours passage dans sa cave dans laquelle repose une réserve pour les 5 prochaines années (!), il revient avec un flacon d’apparence ancienne. Je lui demande de cacher l’étiquette même si la forme de la bouteille et la structure de sa cave appelle un vin de Bordeaux. Le verre se remplit de ce vin à l’apparence rouge foncé aux reflets plus évolués sur le bord. Je commence à chercher… Bordeaux, vin du Médoc puis… halte à la devinette, Paul me dévoile ce Château Lagrange 1989, 3è Cru Classé de Saint-Julien. Le nez arbore des arômes confiturés de fruits rouges témoignant d’une maturité excellente, avec une évolution légère mais certaine sur des notes tertiaires de cuir, de goudron, de terre et un côté animal. Le caractère du Merlot est identifiable tout comme sa forte proportion dans l’assemblage (55% cabernet Sauvignon – 45% Merlot). L’attaque est corsée ; doté de tannins de caractère très bien intégrés dans l’ensemble, ce Lagrange glisse sur le palais avec assurance, complexité mais aussi une certaine puissance. Les arômes en bouche se rapprochent de ceux du nez, avec une évolution sur des notes de rancio. L’acidité prend aussi de l’allant au fur et à mesure et montre que le vin est tout de même en fin de carrière. Malgré sa maturité et sa puissance, il sait garder une élégance et un classicisme made in Saint-Julien. Je dis à mes amis qu’il serait parfait sur une côte d’agneau grillée, rien que de l’écrire j’en ai l’eau à la bouche…

En tous cas il est trop tard, bientôt minuit alors ce sera pour une prochaine fois ! Merci à Paul et Marthe pour cet accueil aussi chaleureux ! Et puis pour rentrer, il reste la Route des Vins donc je reviens quand vous voulez…

In vino veritas