Château Talbot 1996

By 24 décembre 2009Non classé

Avec mon ami Lionel, nous avons dégusté un excellent Château Talbot 1996, 4è Cru Classé de Saint-Julien au Restaurant Au Cheval Blanc à Feldbach, dans mon Sundgau natal. Un très beau moment de dégustation et d’amitié en prélude des fêtes de Noël.


En raison de nos calendriers relativement chargés, mon ami Lio et moi ne pouvons nous voir aussi souvent que nous le souhaitons. Il est donc tout naturel que nos retrouvailles se soldent par de longs échanges idéalement placés sous le signe de notre passion, le vin. Quoi de mieux donc que d’organiser un déjeuner dans un de nos restaurants préférés à savoir le Cheval Blanc à Feldbach. Dès la fin de son entretien avec son ultime client de la matinée, Lio me présente enfin son dernier bolide avant que nous ne prenions la route sinueuse pour nous rendre à Feldbach. Là-bas, l’accueil de Mme Ispa est toujours aussi chaleureux ; d’ailleurs depuis la dernière fois où les portes de la belle cave à vins du Restaurant m’ont été ouvertes, je prends un réel plaisir à profiter des belles bouteilles présentes sur la carte à des prix plutôt accessibles.

Je propose donc que nous ne prenions pas d’apéritif afin de commencer tout de suite avec une grande bouteille de vin. Le choix de la carte des vins est pléthorique, si bien que nous commandons sans tarder les plats pour pouvoir nous concentrer pleinement sur le choix de la bouteille. Pas de vin blanc, puisque nous prenons des escargots en différentes façons en entrée avant de porter notre choix respectivement sur un canard à l’orange et des cailles rôties en sauce aux champignons. Nous nous mettons difficilement d’accord entre un Château du Tertre 2001, 5è Cru Classé de Margaux que Lio connaît bien car il s’agit pour lui du plus grand vin qu’il ait dégusté cette année, un Volnay 1er Cru Les Caillerets 1999 du Domaine de la Pousse d’Or ou encore ce fameux Château Talbot 1996, 4è Cru Classé de Saint-Julien proposé à un prix correct de 68€. La patronne nous annonce qu’il s’agit d’un des plus grands Talbot jamais produit, pour Lio et moi il s’agit d’un baptême du feu.

Château Talbot 1996, 4è Cru Classé de Saint-Julien, Château Talbot, Talbot, Grand Cru Classé de Saint-Julien, Cru Classé de Saint-Julien, Saint-Julien, vin du Médoc, Médoc, vin de Bordeaux

Ce Château Talbot 1996, 4è Cru Classé de Saint-Julien est excellent ! Ouvert et servi dans la foulée par notre charmante serveuse, il annonce un bel ensemble de couleur rouge sombre plutôt consistant avec des légers signes d’évolution. Les bords du verre se remplissent de glycérol avant que des larmes fines ne suintent tout autour et présentent de bien belle manière un vin majestueux. Le nez est d’une grande élégance et d’une réelle complexité avec tout d’abord des notes de fruits rouges, de tabac blond et de terre avec une belle touche fraîche et discrète d’eucalyptus et d’amande douce. Nous sommes séduits ! L’évolution dans le verre est lente avec des notes de cuir et de sous-bois au bout d’une heure. L’attaque en bouche est franche, pas si tannique que je pensais avec un grain très fin. L’ensemble se distingue par son élégance, ce n’est pas du tout une bombe fruitée ; d’ailleurs si je devais trouver un léger bémol à ce vin, ce serait cette relative légèreté en milieu de bouche. La finale est discrète de prime abord avant que le tout ne resurgisse et se prolonge avec une élégance et une classe dignes d’un grand Saint-Julien. L’accompagnement avec les plats est idéal, pour ma part je suis conquis par l’alliance avec la caille et cette excellente sauce aux champignons relevée au Cognac.
La fin de la bouteille approche dangereusement et malgré un dépôt prononcé et une légère oxydation, nous sommes tristes au moment de vider notre dernier verre. Dans tous les cas, ce vin a désormais atteint son plateau de maturité et restera sans doute au top de sa forme dans les 2-5 prochaines années. C’est pourquoi je n’hésite pas (et je pense que Lio sera d’accord avec moi) à lui accorder une très belle note. IVV : 93/100. Une de mes plus belles bouteilles de Bordeaux de l’année…

Merci beaucoup à toi mon Lio de m’avoir accompagné lors de ce déjeuner tout particulier. Comme nous avons discuté lors de ce repas, je suis persuadé que l’année 2010 recèlera de très beaux moments de dégustation auxquels tu seras bien sûr associé. En attendant, je profite de ce commentaire pour souhaiter un joyeux Noël à tous nos lecteurs ainsi que de très beaux moments de dégustation en cette fin d’année 2009.

In vino veritas
Thomas