Lancement de la saison 2007-2008

By 25 août 2007Non classé

La saison officielle de Ping n’a pas encore débutée mais les entrainements ont repris (pour certains), ce qui donne un bon prétexte pour lancer celle des Afterping. Organisation de « dernière minute » ou quasi inexistante, comme je sais le faire, mais avec des participants à la spontanéité naturelle, et deux bouteilles bien calibrées pour attirer le chaland : Abadia Retruerta, Seleccion Especial 2001, Sardon de Duero ; Hermitage « Les Hauts des Pavières » 2001, Cave de Tain.


Ca fait maintenant 2 semaines que les entrainements ont repris… Tout le monde est bronzé, reposé, etc… Mais ça se traine encore un peu derrière les tables, car la chaleur et le soleil de l’été (si si il y en avait un peu quand même) ça ramollit les athlètes.

Donc après avoir perdu quelques grammes de matières à éliminer rapidement avant que les vrais matchs ne recommencent, nous nous sommes organisés une Afterping à base de couscous. Honneur aux nouveaux impétrants : Hervé et Christophe.

Direction rue de la Sinne chez « Géant pizza » pour un couscous boulette et un autre au poulet, le tout façon hallal… le vin l’était moins ! Visite surprise et de charme : Miss Magali qui nous a en plus ramené une belle bouteille issue de la filière « Foire aux Vins de chez Auchan »… Elle est à la source, c’est précieux.

Abadia 2001 Venons-en aux faits : tout débute avec un Sardon de Duero, Abadia Retuerta, Seleccion Especial 2001, qui nous avait laissé un très bon souvenir lors de la non moins atomique soirée chez Michel F. Nous avons peut-être un peu surestimé sa capacité à s’ouvrir rapidement (système de carafe moins artisanal que la dernière fois), mais toujours très bon il s’est révélé fin et soyeux avec toutes les petites odeurs du sud. Un bon 91/100 IVV selon moi. Au fait, il parait que c’est le meilleur vin du monde en 2001 !!

Puis le couscous « boulette » terminé (on le refera celui-là, avec son rapport qualité-prix imbattable), on attaque la bouteille à Magali (merci Auchan) : Hermitage « Les Hauts de Pavières 2001 », Cave de Tain. Un sacré bouchon serti dans le goulot comme l’épée d’Arthur dans son rocher, et du caractère à revendre. Beaucoup plus masculin que le premier, avec sa puissance et son « goût de terre », il m’a particulièrement plu. Il y avait aussi des odeurs d’épices tirant sur le cacao, et pour ceux qui l’ont reconnu un p’tit nez de fraise tagada. J’irai chercher un p’tit carton chez Auchan… Pour la notation, j’irai allègrement à 93-94/100 IVV, mais ça ne semblait pas du goût de tous ce soir-là, à cause de son fort caractère.

Voilà, ce n’était que le début… Il fallait bien trouver une occupation pendant que certains pantouflards se traînent dans des 2 étoiles avec du Beaucastel blanc et rouge 2000. Chacun ses priorités ;-)… A bon entendeur… ???

Leave a Reply

Question de sécurité: * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.