Soirée 20 de dernière minute

By 27 octobre 2012Non classé

Les mois passent à une telle vitesse que nous n’avons même plus le temps de plannifier nos « Soirées 20 » sans avoir recours à des plans de dernière minute… Initialement nous avions prévu une Soirée Rhône Sud mais force est de constater que seul Benoit a respecté les règles… Domaine de Montrose « La Balade des Lézards » 2011, Côtes de Thongue ; Südtirol Alto Adige « Meraner Küchelberg » 2011, Meran Burggräfler, Italie ; Château La Nerthe 2007, Châteauneuf-du-Pape.

Nous nous retrouvons le dimanche soir après un week-end des plus animés et des plus ensoleillés (26°C à cette période de l’année en Alsace, ça ne s’oublie pas de si vite) ! Seb nous a accueilli dans sa maison en travaux et rien de mieux qu’une pierrade pour clôturer un week-end chargé pour certains : Benoit s’en souveindra.

Bref nous débutons avec un petit apéro sympa avec le Domaine de Montrose « La Balade des Lézards » 2011, Côtes de Thongue. Le nez est discret mais laisse transparaître le citron confit et de fines notes florales. La bouche est aussi citronnée avec des touches d’ananas et d’agrumes. Belle tenue en bouche avec une acidité vive et une finale fraîche. La sapidité en fin de bouche accentue la sensation de soif de ce vin simple mais très agréable sur les tranches de poulet par exemple.

Soirée 20 - octobre 2012

Le vin suivant interpelle déjà par sa robe rubis très claire et éclatante. Le nez minéral met au jour des notes de caramel mou et… c’est tout ! Plutôt discret, il s’ouvre ensuite sur les épices, le cumin et les fruits rouges frais (fraise, grenadine). L’attaque est friande et un beau jus éclatant de fruit vogue sur le palais sans agressivité. Bel équilibre frais avec toujours autant de fruit rouge, une finale longue et moyennement intense. Une note caramélisée profonde ressurgit en rétro-olfaction. « Alors d’où peut venir ce vin » nous demandons-nous? Pinot Noir, Gamay? Français, étranger? Je dis « Autriche ». Pas trop mal, car ce Südtirol Alto Adige « Meraner Küchelberg » 2011 de Meran Burggräfler provient de l’extrême Nord de l’Italie, là où les locaux préfèrent l’allemand à l’italien. Ce vin est issu à 100% de Vernatsch, un cépage endémique du Trentin aussi appelé Schiava en italien. Très facile à boire maintenant, il est très agréable sur une viande blanche mais aussi sur des charcuteries ou des fromages doux.

Nous terminons avec un vin qui colle enfin au « thème » de la soirée. Le Château La Nerthe 2007, Châteauneuf-du-Pape est un habitué de nos dégustations (voir ici un lien vers d’autres millésimes ou encore une dégustation exceptionnelle de la Cuvée des Cadettes, la grande cuvée du Domaine). Sa couleur est rubis profond. Le nez exhale des notes profondes de fruits noirs (cassis, mûre) ainsi que de ronce. Le nez n’explose pas mais a une belle élégance. Le cerise apparaît après quelques temps… L’attaque en bouche est soyeuse, la matière est encore jeune sur les fruits noirs confits et le chocolat noir. La 2è partie de bouche laisse augurer une structure qui le mènera sans souci dans les 5 prochaines années. La finale est moyennement longue mais profonde. En somme ce Châteauneuf-du-Pape joue dans la discrétion et déroute un peu de par son manque d’explosivité. C’est ce que je peux lui reprocher…

Certains invités espèrent encore dénicher une bouteille de Château Rieussec 2005 pour finir la soirée mais son heureux propriétaire ne succombera finalement pas… Merci Seb pour ton accueil. Pour le mois prochain, nous nous sommes améliorés niveau planning, car désormais, le thème et la date sont fixés d’avance.

In vino veritas