Le Rioja des artistes

By 30 août 2011Non classé

Son habillage coloré et massif allie style et puissance. Du haut de sa bouteille, ce Rioja Lealtanza Artistas Españoles Miró Reserva 2001 des Bodegas Altanza fait partie des grands vins espagnols qu’il m’ait été donné de goûter. Et qui plus est avec un carré d’agneau savoureux… Résumé d’un dimanche aux mille plaisirs.

C’est un dimanche comme on les aime. Imaginez-vous, un dimanche de fin d’été, avec une légère brise qui vous passe dans les cheveux. Vous humez au loin la belle pièce d’agneau qui sort du four et êtes sous le charme du Rioja Lealtanza Artistas Españoles Miró Reserva 2001 des Bodegas Altanza. C’est dans ces moments-là où vos 5 sens sont en émoi qu’il n’y a rien d’autre qui puisse satisfaire au mieux votre esprit d’épicurien.

Justement, parlons-en de ce vin de plaisir, de sa robe majestueuse dans ce grand verre Riedel, aux multiples nuances de rouge sombre sur des tons de grenat légèrement évolués. Les larmes sont fines et nombreuses. Son nez profond et complexe de fruit rouge (prune, quetsche, fraise mûre) s’allie à des fines notes boisées, d’amande grillée, de graphite, de tabac blond avec une touche d’eucalyptus. L’évolution métallique atteste d’un terroir de grand caractère. En bouche il se distingue par son attaque non seulement fraîche et soyeuse mais c’est sa texture harmonieuse avec un frais sous-jacent qui souligne autant de notes de framboise et de prune que son harmonie du tannin. La fin de bouche est riche et volumineuse, avec une pointe acidulée (groseille) ; s’en suit une évolution légère de bois frais puis de prune et de cerise et enfin de chocolat au lait. Sapide et envoûtant en finale, ce grand Rioja à pleine maturité vous surprendra de par son énergie, sa profondeur et son accessibilité étonnante à ce stade.

Après 10 ans d’âge il me semble à parfaite maturité mais pourra encore vieillir quelques années pour affirmer ses notes de fruit mûr et sublimer son grand terroir. Certes il ne s’agit pas d’une affaire, encore moins pour nous Français qui sommes réticents à l’idée qu’un vin étranger représente autre chose qu’un vin de soif sans prétention. Mais je vous le dis, ce Rioja fait partie des grands vins de l’appellation et qui plus est dans un superbe millésime. Amateurs de nouvelles émotions, n’hésitez pas à tenter l’expérience sur une côte d’agneau. Rien que de l’écrire me fait saliver…

In vino veritas