Vacances gastronomiques dans le Tessin (2)

By 24 juillet 2009Non classé

Deuxième volet de notre petit week-end avec en point d’orgue une traditionnelle virée à la grotto Da Enzo nichée dans les contreforts du petit village de Ponte Brolla. Au cours d’un déjeuner à l’ombre des glycines, laissez-moi vous décrire ce magnifique Langhe « Rossj Bass » 2003 du maître Angelo Gaja.


Le réveil du troisième jour est tout aussi dynamique puisque nous avons rendez-vous à 9h pour jouer le deuxième parcours du week-end, le célèbre parcours de championnat du Gerre Losone, qui a certes beaucoup moins de charme que le Golf d’Ascona mais qui est je dois l’avouer deux fois plus dur ! Des départs blancs, la route est très longue, avec deux par 4 de 434m et beaucoup d’eau sur les les trous plus courts. En somme, aucun répit n’est accordé à un joueur qui se croit en vacances et en pleine confiance après une excellente performance le jour précédent. De surcroît le parcours étant assez récent, il est difficile de trouver un espace ombragé au pied de petits arbres frêles. Résultat : une piètre performance et un sacré coup de chaleur qui commencent à peser au bout de 4h20 d’efforts incessants.

Ristorante Da Enzo, Da Enzo, grotto Da Enzo, Ponte Brolla, Enzo AndreattaQuoi de mieux donc que de se remonter le moral autour d’un bon verre et d’un repas léger et ensoleillé. Nous regagnons la voiture avec ma chérie le coeur lourd comme les soirs de défaite, le front en nage, a moitié groggy par le caniard qui tape sur nos têtes pour regagner le restaurant Da Enzo, une étape obligée pour tout amateur en quête de découverte de la cuisine tessinoise traditionnelle, dans un cadre absolument idyllique. Nous empruntons les marches de pierre qui nous mènent sur la terrasse ombragée et nous installons à l’ombre des glycines avec une très belles vue sur les contreforts de la Vallemaggia. Etant tous les deux au bord de la deshydratation, nous prenons l’apéritif à une vitesse rare et décidons de ne manger qu’un seul plat, encore tous émoussés par l’aventure gastronomique d’hier et notre sortie sportive de ce matin. Par contre, je veux me faire plaisir avec une belle bouteille de vin. Passant en revue la carte des vins du restaurant qui regorge de grands vins, dont bon nombre de grands formats allant jusqu’à 18 litres, un Montrachet 2000 de la DRC ou encore un certain Château d’Yquem 1983 à 1.200 CHF, je choisis un Chardonnay sur les conseils de Madame Andreatta.

Une petite salade mêlée en entrée précède des ravioles de fromage italien à la truffe pour Jess, quant à moi j’ai choisi un trio de crustacés, avec des crevettes géantes d’Afrique du Sud, des gambas justement dorées et d’une fraîcheur insoupçonée. Quoi de mieux que ce Langhe « Rossj Bass » 2003 d’Angelo Gaja pour nous combler de bonheur. A vrai dire, c’est un Chardonnay de grande classe, avec une superbe complexité autour des agrumes (citron, pamplemousse), des fleurs et de végétal (eucalyptus), avec une fine touche grillée (beurre fondu, vanille, amande). Nous sommes admiratifs devant la distinction et la finesse de ce vin extraordinaire, qui reprend toutes les caractéristiques du cépage mais y ajoute un côté terroir de par cette fine minéralité et un boisé maîtrisé. Une grande réussite réalisée de main de maître par Angelo Gaja, un des meilleurs vignerons d’Italie et du monde. Certes le prix est de mise mais il faut quand même se faire plaisir de temps en temps ! Qui plus est que ce vin est rare, difficilement trouvable en France, mais je peux vous dire qu’il assomerait certainement plusieurs Puligny-Montrachet lors d’une dégustation à l’aveugle.

Encore un petit dessert et un café bien serré avant de reprendre la route vers la piscine de l’hôtel autour de laquelle nous nous reposons lors d’une après-midi bronzette et lecture. Nous prendrons le lendemain la route pour rejoindre Mendrisio et le complexe Fox Town, véritable temple du commerce de marques à prix discount, histoire de remplir l’armoire avec quelques bonnes affaires. Et voilà que le retour se profile déjà, malheureusement… Quel joli week-end ! Vous trouverez en annexe toutes les adresses utiles pour refaire cette virée gourmande et me donner vos impressions très bientôt. En attendant, retour au boulot.

In vino veritas

Liens utiles:
http://www.ascovilla.ch/
http://www.giardino.ch
http://www.seven-ascona.ch
http://www.ristorantedaenzo.ch/
http://www.golf.ascona.ch/
http://www.golflosone.ch/

Leave a Reply

Question de sécurité: * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.