Une belle soirée chez Manue

By 7 avril 2009Non classé

Deux valeurs sûres et une belle découverte lors d’une soirée raclette très sympathique chez notre amie Manue : Champagne Billecart-Salmon Brut Réserve ; Sauvignon blanc demi-sec 2006, Domaines Tohani ; Tokay Pinot Gris Grand Cru Bruderthal 2003 de Gérard Neumeyer.


Il est 19h45 et nous sommes légèrement en retard chez notre hôte du soir. Normal, puisque nous avons failli nous perdre dans les faubourgs bourgeois des coteaux de Hégenheim… Enfin grâce à Seb notre GPS humain, nous sommes arrivés à bon port. En entrant, nous sommes éblouis par la décoration 100% blanche de la nouvelle demeure de notre Manue, qui est pour ceux qui l’auraient oublié la petite sÅ“ur de mon ami Sébastien. Dès l’arrivée, nous faisons le tour du propriétaire, avec en point d’orgue le superbe lit à baldaquin dont Manue nous avait déjà parlé…

Les invités déjà présents étant au bord de la déshydratation puisqu’arrivés à l’heure (eux !) nous nous affairons à l’apéritif avec un Champagne Billecart-Salmon Brut Réserve. Et autant le dire tout de suite : voici un brut Réserve de qualité exceptionnelle. Bulle fine et moyennement active, mousse fine. Arômes complexes de pomme, de quinine, de zeste d’orange. Evolution sur le toasté, le foin. L’équilibre en bouche est souverain, tout en dosant parfaitement vinosité, structure et finesse. Le toucher de bouche est légèrement crémeux, la longueur n’est pas en reste. Bravo ! Personnellement, ce Champagne est un juste milieu entre la finesse d’un Pol Roger et la majesté d’un Bollinger. Il entre donc logiquement dans mes favoris. IVV : 92-93/100.

Champagne Billecart-Salmont / Savignon blanc Tohani / Pinot Gris Bruderthal - Neuberger
L’apéritif est fait de petits knäckebröds au fromage blanc et à la tapenade très agréables, avant que nous passions à table pour la raclette. Quoi de plus convivial que ce typique plat savoyard, d’autant plus que notre hôte du soir s’est fatiguée à enlever la croute de chaque morceau. Quel travail de Chef ! En ce qui concerne l’accord mets-vin, j’ai toujours du mal à trouver l’accompagnement idéal pour la raclette. Quoique le Sylvaner Vieille Vigne de Jean-Louis et Fabienne Mann est pour moi un allié traditionnel de ce plat. Ce soir, Seb nous a apporté un vin roumain plutôt original et réussi. Le Sauvignon blanc demi-sec 2006 des Domaines Tohani est d’une couleur jaune pâle. Exotique au nez (pêche, ananas, mangue) avec une touche florale, il reste tout de même léger, gentil même. L’attaque est douce, le palais soyeux et balancé par une légère acidité, avec une note subtile de yaourt au citron. La longueur est moyenne, mais je reste tout de même plutôt charmé par ce vin roumain, mon premier du reste. Il est donc pour moi difficile d’identifier quelconque typicité du terroir. Je dirais qu’il s’agit avant tout d’un vin de cépage classique, avec un exotisme tout à fait rafraîchissant. IVV : 84/100.

Le deuxième vin est servi en fin de raclette, alors que les derniers goinfres se remplissent toujours encore l’estomac. Ce Tokay Pinot Gris Grand Cru Bruderthal 2003 de Gérard Neumeyer est d’une couleur remarquable, or pale aux reflets roses, avec un jambage fin. Des arômes tropicaux explosent littéralement au nez (ananas confit, mangue, framboise, yaourt au citron) de manière très intense, et avec un potentiel de vendange tardive (69g/L de sucres résiduels). Evolution sur le miel, la brioche, avec une belle minéralité sous-jacente. Un nez magnifique, avec des notes parfaites de botrytis. L’attaque est douce, avant qu’un ensemble riche et plein de caractère ne prenne les devants. Toujours aussi exotique, sur les fruits confits, les bonbons, il est rond et affirme sa puissance avec moelleux et sans excès. Longue finale chaleureuse, sur des notes de bois. Un 2003 dans la composition, qui est aujourd’hui au sommet de son art. Un grand bravo ! IVV : 93/100. J’ai pensé au prochain accord que pourrait offrir ce vin : en toute honnêteté, l’alliance serait parfaite sur un foie d’oie poêlé à la rhubarbe. Affaire à suivre…

Soirée chez Manue
Alors que les invités sont rassasiés, Manue nous propose un excellent moelleux au chocolat, très fondant et intense, qui permet de terminer le repas avec ce Pinot Gris d’une certaine richesse.

Vient ensuite la tant attendue partie de Uno, au cours de laquelle les couples se déchirent… Jess n’avait jamais participé à une partie de Uno dans la famille, je peux vous dire qu’elle s’en souviendra. Dans tous les cas, la soirée se termine sur cette animation sanglante somme toute bien amusante.
Merci Manue, merci beaucoup de nous avoir invités à cette très belle soirée, au cours de laquelle nous avons en plus très beaux vins pu profiter de tes beaux talents de cuisinière… Nous nous ferons un plaisir de revenir !

In vino veritas
Thomas

One Comment

Leave a Reply

Question de sécurité: * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.