Grands Jours de Bourgogne 2016 – En Côte Chalonnaise

By 21 avril 2016Non classé

Comme tous les 2 ans nous avons plaisir à retourner dans une région viticole qui attise toutes les convoitises, la Bourgogne, pour un des évènements qui anime la Planète Vin : les Grands Jours ! Pour débuter nous avions pris rendez-vous avec les vins de la Côte Chalonnaise à la Tonnellerie de Mercurey… pour y faire quelques découvertes et rencontrer certaines valeurs sûres : Domaine Jacqueson, Domaine Dureuil-Janthial, Domaine Mouton, Domaine Feuillat-Juillot.

 

 

Au coeur de la Bourgogne, la Côte Chalonnaise est une véritable mosaïque de terroirs trop souvent méconnus. Les grands cépages de la Bourgogne y sont tous représentés : l’Aligoté s’épanouit pleinement à Bouzeron, le Chardonnay exprime finesse et pureté principalement à Rully et Montagny alors que le Pinot Noir embellit notamment les vins de Givry et de Mercurey. Avec les prix indécents des appellations les plus célèbres de la région, les vins de la Côte Chalonnaise sont de plus en plus recherchés et participent pleinement à la dynamique de marché de la Bourgogne.

Bourgogne Côte Chalonnaise

Pas moins de 85 exposants ont pris leurs quartiers dans la tonnellerie de Mercurey pour cette journée de découverte. Devant une telle affluence nous sommes heureux de n’arriver que vers l’heure du déjeuner pour profiter des allées (un peu) plus désertées. Nous y retrouvons Laurent Mouton, vigneron de Givry, que nous avions accueilli il y a quelques mois pour une très belle soirée de dégustation des vins du Domaine Mouton au Restaurant Au Canon d’Or, le QG des Avinturiers (voir le compte-rendu de la soirée ici). Nous avons la primeur du dernier millésime si encensé avec un Givry blanc 2015 qui met au jour une grande maturité de fruit, une certaine richesse au palais et une finale longue et persistante. Cependant la fraîcheur est au rendez-vous avec une trace saline et sapide. Le Givry rouge 2015 est une bombe ! Le cassis et d’autres petits fruits noirs se mêlent avec une générosité mais l’extraction a été maitrisée ; la finale ne sur-joue pas. Ces deux vins terminent leur élevage mais délivrent une belle promesse pour le prochain millésime. En bouteille le millésime 2014 ne démérite pas, au contraire, il enchante dans un style fin et ciselé qui nous enchante tous. Sur les 1ers Crus nous débutons avec le Givry 1er Cru La Grande Berge 2014, sur la finesse mais avec beaucoup de fond, du volume mais tout en gardant une fin de bouche fraîche. Le Givry 1er Cru Clos Jus 2014 est fidèle à son terroir unique, très calcaire en sous-sol avec des argiles riches en oxyde de fer. Déjà à ce stade il se distingue par un caractère vineux et complexe : le fruit rouge domine, le terroir souligne des tannins éclatants de fraîcheur et de classe qui emportent le tout dans une finale fine et presque saline. La grande classe ! Enfin nous terminons par le Givry 1er Cru Les Grands Prétans 2014 situés au coeur du village sur un terroir argilo-calcaire. Nous avons affaire à un vin costaud, aux larges épaules mais profond : les tannins sont mûrs, certes encore marqués par l’élevage mais l’on soupçonne déjà un très bel équilibre en devenir. C’est le crû qui demandera le plus de temps pour s’ouvrir. Une fois de plus, un grand merci à Laurent pour son accueil : toujours sourire aux lèvres, il délivre un souffle d’avenir à cette petite appellation. Gageons que le nombre de passants à son stand soient de la meilleure augure pour le développement de cette exploitation familiale…

Françoise Feuillat-JuillotAvant de quitter son stand nous lui demandons conseil et nous ferons bonne pioche à Montagny, chez Françoise Feuillat-Juillot. L’appellation se situe au Sud de Givry ne produit que des vins blancs à base de Chardonnay dans un amphithéâtre de terroirs dominé par des vieux calcaires du trias jurassique. Françoise Feuillat-Juillot produit le « Montagny au féminin » : cette femme libre et de convictions porte une attention millimétrée à la production de multiples cuvées à la recherche de l’équilibre entre vivacité et matière. Comme tous les intervenants de cette journée elle fut particulièrement enchantée par le millésime 2014, fruit d’une maturité tardive et d’une fraîcheur préservée. Son Montagny 1er Cru Les Jardins 2014 provient d’une parcelle argileuse plantée il y a 20 ans, le vin a été vinifiée à 100% en cuve. La bouche est souple, gourmande et plutôt classique avant que le tout ne s’étire longuement dans une finale où se conjuguent les agrumes et des fines touches minérales. Le Montagny 1er Cru Cuvée Les Grappes d’Or 2014 provient d’un assemblage de 6 parcelles différentes toutes classées 1er Cru. A la fois frais et long, ce vin aux accents de fruits jaunes, de vanille et d’épices termine sur une grande fraîcheur zestée. 20% de vieillissement en fût de chêne. Très beau vin ! Enfin le Montagny 1er Cru Les Coères 2014 est issu de vieilles vignes de 45 ans en moyenne dans un vignoble de 4ha. Elevé dans des fûts de chêne de 500L (dont 20% neufs), il s’exprime tout en richesse et en concentration en attaque : plus austère que les autres vins de la gamme il brillera néanmoins en gastronomie grâce à sa colonne acide et une finale franche, riche mais toujours très fraîche, comme tous les autres vins de la gamme sur ce très beau millésime. En comparaison Françoise nous propose le Montagny Les Crêts 2015 qui lui joue dans un registre complètement différent, sur l’abricot, la peau de pêche et le brugnon. Plus de maturité et de matière sur ce village mais la fraîcheur est conservée. Une très belle découverte dans cette petite appellation de la Côte Chalonnaise, bravo !

Château de Rully

Le reste de notre sélection du jour se focalise sur le beau village de Rully, le plus au Nord de la Côte Chalonnaise. Nous avons la bonne idée de nous y arrêter lors de notre retour sur Beaune pour y contempler quelques très belle demeure ainsi que quelques imposants châteaux. Les vignes sont comme lovées autour du coeur du village mais aussi plus loin, dans des artères qui borde la forêt et le Mont Palais à l’ouest. Deux domaines déjà bien connus des amateurs de l’appellation se démarquent une fois de plus lors de cette dégustation.

Domaine Dureuil-JanthialTout d’abord le Domaine Dureuil-Janthial géré par Vincent Dureuil et toute son équipe produit des vins qui mêlent à la fois richesse et finesse, maturité et acidité. Le patrimoine de vignes est impressionnant ; les méthodes culturales évoluent vers la culture biologique en raison de l’élimination des herbicides depuis 2001. Le domaine pratique partiellement la fermentation des jus en fûts de chêne avant de terminer l’élevage en cuves inox : en résulte des vins charnus mais pourvus d’une acidité fraîche. Le Rully 2014 s’ouvre discrètement sur des notes fumées, avant que l’ensemble ne dévoile sa richesse en bouche : un vin long, fumé mais frais qui donne déjà un excellent aperçu du style maison : vieilles Vignes de 40 ans en moyenne… Le Rully 1er Cru Meix Cadot 2014 provient d’un terroir argilo-calcaire, il exprime d’emblée sa puissance et sa richesse, sur des notes de pêche et d’épices. C’est en 2è partie de bouche que le tout s’allonge pour finir sur la fraîcheur et la tension. Très bien ! Le Rully 1er Cru Les Margotés 2014 provient d’une vieille vigne plantée en 1947 en fin de combe, sur des terres blanches très calcaires au sud du village. Très minéral, sur de fines notes d’ananas et de fruits blancs, il exprime son terroir avec brio. Assurément un des favoris de la journée ! Enfin le Rully 1er Cru Grésigny 2014 est la plus vieille du domaine, voisine des Margotés en amont et plantée en 1930 ! La complexité de l’ensemble est déjà saisissante, entre les fruits blancs et l’aubépine, le végétal et le minéral. Il offre un beau volume de bouche mais une expression plus fine que tous les vins précédents, il possède en quelque sorte la richesse du Meix Cadot alliée à la minéralité des Margotés. Bravo !

Rully & Mercurey 2014 - Paul et Marie JacquesonEnfin le coup de coeur de la journée est à mettre au crédit d’un autre domaine bien connu des amateurs, le Domaine Paul et Marie Jacqueson à Rully. Héritière de la tradition familiale sur plusieurs générations la jeune Marie a pris le relais de la part de son père depuis quelques années et confirme le statut de cette propriété historique au point de ne plus avoir une seule bouteille à vendre… Et on le comprend très vigne puisque tous les vins dégustés sur ce stand sont d’une qualité remarquable. Tout d’abord le Rully 1er Cru La Pucelle 2014 qui provient d’une vigne de 2.4ha proche du château et à la maturité précoce, ce qui permet d’obtenir un vin riche et ample doté d’une grande plénitude de matière tout en conservant un bel équilibre acide. La finale se conclut sur les agrumes. Mais c’est avant tout par les vins rouges que je fus séduit : Le Rully 1er Cru Les Cloux 2014 est issu d’une parcelle plantée en 1967 et a été élevé pour 1/4 en fûts de chêne neufs. Le nez dévoile des notes de caramel brûlé, de fleurs séchées et de réglisse. L’élégance de l’ensemble se retrouve en bouche ou l’on perçoit néanmoins une grande matière sous-jacente parfaitement intégrée dans un élevage fin. Pour finir le Mercurey 1er Cru Les Champs Martin 2014 suscite une vive émotion. Cette vieille vigne jouit de la meilleure exposition sur l’appellation, sur des sols argilo-calcaires idéalement situés. Après une vinification longue (environ 20 jours) il est élevé durant environ 12 mois en fûts de chêne dont 25% de fûts neufs. En résulte un vin concentré mais parfumé par des notes de fleurs (jasmin, camomille), de cannelle et d’épices. Sa texture subtile et élégante au palais souligne toute la classe de ce jus ample, aux tannins charmeurs, mûrs et ciselés. Ce grand vin de plaisir est à boire dès maintenant et se suffit à lui-même tant il incarne la classe d’un grand Pinot Noir.

 

Nous quittons cette dégustation de vins de la Côte Chalonnaise avec de belles impressions. Les vins allient des belles maturités avec une finesse de premier rang : les vins blancs proposent une trame acide fine et ciselée tandis que les rouges offrent un grain de tannin très fin. Encore félicitations à ces 4 producteurs de talent qui su bénéficier de la beauté d’un millésime 2014 des plus réussis dans cette région de Bourgogne.

In vino veritas